Entre hasard et destinée: contingences de la rencontre dans les recueils amoureux de Ronsard

Metadatas

Discipline
type
Language
Identifiers
Collection

Archives ouvertes

License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess




Cite this document

Louise Dehondt, « Entre hasard et destinée: contingences de la rencontre dans les recueils amoureux de Ronsard », HAL-SHS : littérature, ID : 10670/1.zrjzzm


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

This article examines how Ronsard configures the respective roles of contingency and destiny in the encounters that presides over the writing of his collections of love poetry. From the Amours of 1552 to the Sonnets pour Helene of 1578, Ronsard offers very distinct accounts of the poet's first glimpse of the beloved woman. Whereas fate governs the encounters in the first collection, which is marked by Petrarchism and Neoplatonism, in the last collection for Helene, the emergence of the love feeling can be considered as a subjective decision, free from any transcendent intervention, conscious of the risks that any amorous adventure entails. This evolution reflects a progressive internalization of fortune. But it should not hide the unresolved tensions that Ronsard does not cease to rework throughout his whole work, in order to hold together contingency and necessity.

Cet article examine la manière dont Ronsard configure les rôles respectifs de la contingence et de la destinée dans la survenue de la rencontre qui préside à l’écriture de ses recueils amoureux. Des Amours de 1552 aux Sonnets pour Hélène de 1578, Ronsard propose des récits fort distincts du premier regard posé par le poète sur la femme aimée. La fortune amoureuse est progressivement intériorisée dans les recueils : alors que la fatalité gouverne les rencontres dans le premier recueil empreint de pétrarquisme et de néoplatonisme, dans le dernier recueil pour Hélène, l’émergence du sentiment amoureux peut être envisagée comme la décision subjective, affranchie d’une intervention transcendante, d’un sujet conscient des risques qu’il prend en s’engageant dans l’aventure amoureuse. Mais cette évolution ne doit pas masquer les tensions irrésolues que Ronsard ne cesse de retravailler tout au long de son œuvre, pour tenir ensemble la contingence et la nécessité de la rencontre.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in