Les mesures de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre : quel impact sur les élèves de l’enseignement secondaire supérieur ?

Metadatas

Date

2019

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Cairn.info

Organization

Cairn

License

Cairn




Cite this document

Olivier Meunier et al., « Les mesures de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre : quel impact sur les élèves de l’enseignement secondaire supérieur ? », Dynamiques régionales, ID : 10670/1.13eupa


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

En 2015, l’IWEPS s’est vu confier par le Gouvernement wallon l’évaluation du Plan Marshall 4.0. Dans ce cadre, a été réalisée l’évaluation des actions de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre destinées aux élèves de l’enseignement secondaire supérieur (5e, 6e et 7e années). La question évaluative principale était la suivante : « Dans quelle mesure les compétences entrepreneuriales des élèves de l’enseignement secondaire supérieur se sont-elles améliorées grâce aux actions de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre mises en place par l’AEI dans les établissements scolaires de Wallonie ? »Une enquête réalisée auprès des élèves de l’enseignement secondaire supérieur des écoles soutenues par des actions de l’AEI a permis de mesurer l’effet net des mesures de sensibilisation sur leurs compétences, attitudes et intentions entrepreneuriales. L’objectif de cet article est de présenter les principaux résultats de cette évaluation1. Parmi ceux-ci, on note que globalement, les actions de sensibilisation ont un effet positif tant sur les compétences que sur les attitudes entrepreneuriales des élèves. Les élèves en tirent des bénéfices immédiats en termes d’amélioration de la confiance en leur capacité d’action, de capacité à identifier leurs forces et leurs faiblesses, de faculté accrue d’adaptation aux circonstances imprévues, ou encore d’autonomie. Nos résultats mettent en évidence un effet genre important et significatif, non seulement sur les compétences entrepreneuriales perçues, mais aussi sur l’attractivité d’un projet entrepreneurial.

In 2015, the Walloon Government entrusted IWEPS with evaluating the Marshall Plan 4.0. It was in this context that IWEPS evaluated the awareness-raising actions aimed at higher secondary education (5th, 6th and 7th years). Our main evaluation question was formulated as follows : “To what extent did the entrepreneurial skills of higher secondary education students improve as a result of the actions of the AEI to raise awareness of the entrepreneurial spirit in Wallonia’s educational establishments ?”A survey of students in the third cycle of secondary education supported by AEI actions made it possible to measure the net effect of the awareness actions on their entrepreneurial intentions, skills and attitudes. The aim of this article is to present the main results of this evaluation2. From these results, we can see that globally speaking, the awareness actions had a positive effect on both the skills and the entrepreneurial attitudes of the students. The students received immediate benefits in terms of greater confidence in their capacity for action, their capacity to identify their strengths and weaknesses, an increased ability to adapt to unforeseen circumstances and their autonomy. Our results show a major and significant gender effect, not only on perceived entrepreneurial skills, but also on the attractiveness of an entrepreneurial project.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in